Une question, un conseil ?

Quels sont les risques du diabète ?

Non seulement nous allons lever le voile sur ces dernières mais aussi vous partagez quelques conseils pour prévenir et limiter ces complications.

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang aussi appelé glycémie. Actuellement il existe 2 principaux types de diabète. Celui de type 1 et celui de type 2.

Le diabète de type 1

Il correspond à une absence de sécrétion d’insuline par le pancréas. L’organisme ne reconnait plus les cellules fabriquant l’insuline et les détruit via les anticorps, réduisant fortement la quantité d’insuline produite. Les cellules ne peuvent plus réguler le taux de sucre dans le sang. Au bout d’un certain temps l’hyperglycémie apparait.

 

Le diabète de type 2

Pour le résumé simplement, c’est une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme.

En effet tout commence par l’insulinorésistance. Cela concerne majoritairement les personnes en surpoids ou obèse car l’excès de tissu gras aggrave la résistance des cellules à l’insuline. Ce qui cause une production réduite d’insuline.

Or pour maintenir un taux de sucre constant et régulier, l’organisme a besoin d’insuline. Mais étant donné que le corps en produit moins, le glucose s’accumule progressivement dans le corps. Ce qui donne de l’hyperglycémie.

Par la suite on parlera d’hyperinsulinisme. Le pancréas va travailler plus dur pour augmenter la production d’insuline.

À partir de 10 à 20 ans ça se transforme en insulinodéficience. Car le pancréas se fatigue et n’a plus la force de produire suffisamment d’insuline pour contrôler le taux de sucre dans le sang.

 

Quelles sont les complications liées à cette maladie ?

Les complications artérielles

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké. Ceci entraîne un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qui peut, à long terme, entraîner des complications au niveau de divers organes.

Habituellement, le sucre apporté par les aliments se retrouve absorbé par les cellules afin de se transformer en énergie ou alors pour être stocké. Cependant le diabète fait que le sucre reste dans le sang et ne se retrouve pas dans les cellules. Ce qui a pour conséquence un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) étant donnée que le sang et les vaisseaux sanguins sont en lien avec plusieurs organes. Le diabète peut entrainer des complications artérielles. Cela peut toucher les yeux, les reins ou encore le cerveau etc…

Les complications neuropathiques

Lorsqu’on parle de neuropathie, cela signifie l’atteinte des nerfs. La neuropathie diabétique peut être périphérique ou autonome.

La neuropathie diabétique périphérique signifie que un ou plusieurs nerfs génèrent des douleurs sans causes apparentes ou alors ne génèrent plus aucune sensation et perte en sensibilité (au froid, au toucher, à la douleur)

La neuropathie autonome peut altérer les différentes fonctions automatiques de l’organisme et générer des troubles digestifs, cardiovasculaires ou urinaires.

C’est dû à ces problèmes neuropathiques que les diabétiques doivent faire attention à leurs pieds.

 

Les risques de gangrènes

Comme vu plus haut, il est possible de connaitre une diminution ou une perte de sensibilité en tant que diabétique. Sans douleur, il n’y a pas d’alerte. Ainsi des blessures peuvent passer inaperçues ou voir même s’aggraver.

De plus, les diabétiques sont plus sensibles au développement d’une gangrène.

C’est lorsque les tissus nécrosent dû à un arrêt complet et prolongé de la circulation sanguine. Elle peut être causé par une infection ou non. La cause la plus fréquente d’amputation du pied est la gangrène liée au diabète. En effet l’hyperglycémie favorisent le dépôt de gras, pouvant résulter à une obstruction des artères. La gangrène est plus apparente chez les individus ayant des cas neuropathiques.

Que faire pour prévenir ou limiter ces complications ?

Suivez nous sur les réseaux pour ne pas louper une miette de notre actualité !

Sur le même sujet

Colocation Intergénérationnelle : Quand un Étudiant Devient Votre Coloc

L’impact des repas en décalé sur la santé Mais aussi le physique : La colocation intergénérationnelle, une solution d’entraide et de solidarité entre les générations, gagne en popularité dans notre société actuelle. Cette forme de cohabitation offre une alternative précieuse pour les personnes âgées qui ont besoin d’aide au quotidien et pour les jeunes en quête d’un logement abordable. Cette forme de cohabitation offre également une réponse concrète à la perte d’autonomie et à l’isolement social dont souffrent souvent nos aînés. En partageant leur quotidien avec des jeunes dynamiques, ils retrouvent un lien social important et peuvent ainsi rompre avec la solitude qui peut parfois peser sur leurs épaules. Dans cet article, nous explorerons les avantages de la colocation intergénérationnelle tant pour les personnes âgées que pour les jeunes occupants.   Définition La colocation intergénérationnelle, c’est lorsque des personnes de différentes générations vivent ensemble et s’entraident mutuellement. Cela peut être

Comment les passe-temps éloignent la dépression des personnes âgées ?

L’impact des repas en décalé sur la santé Le vieillissement est une étape naturelle de la vie qui s’accompagne de nombreux changements, tant physiques que psychologiques. Ces changements peuvent parfois être difficiles à vivre, et peuvent conduire à l’isolement social et à la dépression. Les passe-temps jouent un rôle important dans le maintien du bien-être des personnes âgées. Ils permettent de s’occuper, de se distraire, et de maintenir un lien social. Dans cet article, nous verrons l’importance des passe-temps pour les personnes âgées, et le rôle que peuvent jouer les aides à domicile dans cette tâche. Les bienfaits des passe-temps pour les personnes âgées Les passe-temps offrent de nombreux bienfaits aux personnes âgées, tant sur le plan physique que mental. Ils permettent notamment de : Maintenir une activité physique : Les passe-temps actifs, comme la marche, le jardinage ou la danse, permettent de garder une bonne forme physique et de prévenir

Ensemble faisons la différence