Une question, un conseil ?

Comment les aides à domicile luttent contre la dénutrition des personnes âgées ?

La dénutrition est une maladie silencieuse qui peut causer des complications et augmenter le risque de mortalité chez les personnes âgées dépendantes. Cependant, il est difficile de la repérer lorsque l’on ne peut être présent au quotidien auprès de nos proches. C’est pourquoi les aides à domicile jouent un rôle essentiel dans la prévention et la lutte contre la dénutrition en tant qu’acteur direct. Dans cet article, vous découvrirez comment les aides à domicile veillent sur vos proches et contribuent à leur bien-être nutritionnel.

 

La dénutrition chez les personnes âgées, c’est quoi ? 

Il s’agit d’un apport insuffisant en calories et en protéines par rapport aux besoins de l’organisme.

En effet, à partir d’un certain âge Cette insuffisance calorique multiplie le risque de mortalité par 4.

Lorsque nous vieillissons, notre corps a tendance à retenir plus d’acides aminés après la digestion, ce qui laisse moins de ces éléments nécessaires pour la régénération de la masse musculaire. Par conséquent, il est important que les personnes de plus de 70 ans consomment autant, voire plus, de protéines qu’auparavant pour s’assurer qu’elles disposent de suffisamment d’acides aminés pour maintenir leur masse musculaire.

 

Une évaluation quotidienne pour repérer des symptômes

Lors d’une intervention à domicile, il est nécessaire d’avoir un œil de lynx et d’observer l’apparition de symptômes récurrents afin d’accroitre les dispositions déjà mises en place !

Les principaux symptômes sont :

  • La perte d’appétit
  • Une perte de poids de 5% en un mois ou de 10% en 6 mois
  • La perte d’énergie

 

Néanmoins d’autres troubles peuvent signifier une dénutrition tels que :

  • Des troubles psychiques
  • Des infections respiratoires ou un déficit immunitaire
  • Des escarres
  • Des chutes
  • Des infections urinaires
  • Un état grabataire (lorsqu’on n’est pas en état de quitter le lit)

 

Les aides à domicile peuvent, à l’aide de petits gestes, repérer une dénutrition.

  • En observant la peau des personnes accompagnées.

-> Si la peau est sèche, fine et peu élastique

  • En observant la présence récurrente de crampes et de fourmillements

-> Ils peuvent exprimer un manque de minéraux

  • En observant les éventuelles difficultés à mastiquer et à avaler
  • En observant une perte de poids

 

Les actions des aides à domicile pour stimuler l’appétit

Le contexte dans lequel le repas est pris influence beaucoup l’appétit. Les auxiliaires veillent à proposer un repas chaud dans un cadre reposant, soigné et convivial.

Contrairement à ce qui est proposé dans beaucoup d’établissements spécialisés, les repas sont adaptés au goût de l’usager.

En effet, selon un article de Sciences et Avenir, les repas des maisons de retraite, des hôpitaux ou des sociétés de portage ont une offre alimentaire qui n’est pas toujours adaptée au goût des résidents, ou des patients.

Par exemple : un tiers des personnes âgées n’aiment pas les yaourts, ou encore le poulet au curry ou les mangues. On a tendance à imposer les habitudes alimentaires d’une génération sur l’autre.

Même si la capacité à percevoir les odeurs et les saveurs des aliments diminue avec l’âge, la plupart des personnes âgées restent capables de ressentir les goûts.

Les aides à domicile s’efforcent donc de présenter des plats savoureux, bien assaisonnés et agréables à manger afin de stimuler l’appétit.

 

Suivez nous sur les réseaux pour ne pas louper une miette de notre actualité !

Sur le même sujet

Comment repérer la fragilité au domicile ?

L’impact des repas en décalé sur la santé Le vieillissement est une étape inévitable de la vie, nécessitant une attention particulière pour reconnaître les signes de fragilité qui peuvent accompagner cette transition afin de proposer un accompagnement plus adapté. En tant qu’aide à domicile ou en tant que proche familial, on peut s’amener à se demander comment repérer des signes de fragilité chez les personnes âgées. Dans cet article, nous verrons ce qu’est la fragilité chez les personnes âgées et comment elle est mesurée, comment repérer les signes et comment prévenir la fragilité.  Qu’est ce que la fragilité ?  Il s’agit d’un état de vulnérabilité suite à la perte de capacité fonctionnelle qui pourrait conduire à une perte d’autonomie. Ainsi, une personne fragile sera plus exposée aux chutes et aux hospitalisations. Néanmoins, toutes les personnes âgées ne sont pas fragiles. Il ne faut pas associer le vieillissement à la fragilité car les deux

Conseils
Qu’est-ce que la maltraitance envers les personnes âgées ?

La maltraitance des personnes âgées, à domicile ou en maisons de retraite, touche près de 600 000 profils, soit 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 75 ans. Il est cruciale de connaitre les signes pour protéger les personnes accompagnées.

Ensemble faisons la différence